Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

19 octobre 2015 1 19 /10 /octobre /2015 09:34

Il existe aujourd’hui plus de 370 races de chiens reconnues par la Fédération Cynologique Internationale, toutes créées par l’Homme pour combler ses besoins et ses désirs.

Pour sa propre sécurité ou pour bénéficier de ses compétences de chasseur, de gardien, de sauveteur ou de compagnon de famille, les éleveurs ont sélectionné les individus les plus performants et les ont reproduits ensemble. Ils ont ainsi fait naitre des sujets de plus en plus proches de leurs objectifs à atteindre, par ce biais de sélection progressive.
Cependant, en même temps qu’ils ont réussi à développer ou à perfectionner certaines qualités, ils ont importés des traits qui, dans un autre contexte, sont indésirables.
Heureusement les chiens ne sont pas soumis aux seules conditions héréditaires, les facteurs d’apprentissages ont des répercussions réelles sur leurs comportements et des changements sont relativement faciles à obtenir.
Voyons 2 situations problématiques que nous ont soumis deux lectrices.

.............................................................................................

SOS comportementaliste !

Cette semaine Annette nous demande comment faire pour que son chien arrête d’aboyer envers les gens qui passent dans la rue.

Le comportement de votre bichon, quoique dérangeant, est compréhensible si l’on se place à son niveau.
En tant que sujet de petite taille et représentant d’une race conçue essentiellement pour la compagnie, il faut tenir compte du fait que c’est peut-être la peur qui le tenaille et le fait se manifester ainsi.
Les personnes et les chiens qu’il voit sont presque tous plus grandes que lui !
Mais comme vous dites que c’est vis-à-vis des passants qu’il s’agite ainsi lorsqu’il est dans le jardin, c’est probablement pour garder son espace : il signale à ceux qui approchent… qu’il veille !
Enfin, vos réactions à ses aboiements peuvent, malgré vous, amplifier son comportement. En croyant punir son comportement, il est possible qu’en réalité, vous l’alimentiez.

Je vous conseille de mettre quelque chose pour obturer ses regards sur l’extérieur : un pare vue par exemple. Nous verrons ainsi si le fait de ne plus avoir sous les yeux les stimulations qui le dérangent, impacte favorablement son attitude.

....................................................................................

Lydia rencontre des difficultés avec son berger allemand qui n’est pas toujours sociable avec ses congénères malgré plusieurs expériences de dressage.

La sociabilité avec les autres chiens n’est pas la qualité première de certains chiens de bergers. Vous en trouverez qui n’apprécient rien de plus que les ébats avec leurs semblables, quand d’autres se tiennent à distance, préfèrent travailler seuls ou cherchent à se mesurer aux congénères vigoureusement.
Sans compter bien sûr la peur qui, quelle que soit la race ou le croisement, tenaille toujours, à un moment ou à un autre de leur vie, nos meilleurs amis.
Heureusement il est possible de procéder à des apprentissages bénéfiques de « socialisation ».

Pour améliorer les attitudes de votre chienne, rien de tel que les rencontres entre chiens sélectionnés et supervisés par des professionnels formés aux méthodes modernes. Oubliez les violences, les contraintes et les brutalités, privilégiez la pédagogie, la patience et la répétition. Avec du temps et un bon accompagnement, elle changera favorablement.

Attention, ce sera ensuite à vous d’entretenir les qualités sociales acquises !

______________________________________________________________________

Laurence Bruder Sergent

Si vous avez une question sur le comportement et/ou l’éducation de votre chien, n’hésitez pas à l’envoyer à dnaregion@dna.fr.

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurence Bruder Sergent (Vox Animae)
commenter cet article

commentaires