Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

25 janvier 2016 1 25 /01 /janvier /2016 10:14

Il n’a pas pu vous échapper que la neige a embelli nos paysages.

 

La plupart des chiens sont gagnés par l’exaltation lors de leurs découvertes de cette nouvelle texture sous leurs coussinets. Passées les premières secondes de surprise, ils sautent, se roulent dans le manteau neigeux, grattent le sol ou creusent, se vautrent élégamment, et semblent particulièrement joyeux face à cette nouveauté.
Afin de garder ces moments festifs et inoffensifs, quelques précautions sont à prendre pour ne pas mettre leur santé en péril.

Quelques risques à prévenir

Evitez de laisser votre compagnon se gaver de neige, car en cas d’excès des troubles digestifs pourraient survenir allant de la simple diarrhée jusqu’à de douloureuses gastrites.
Ses coussinets sont à protéger un minimum avec une pommade trouvée chez son vétérinaire, surtout si ses pattes sont amenées à fouler longtemps le terrain glacé. Faute de précautions, des gerçures ou crevasses plus ou moins profondes pourraient le faire souffrir.
Quant au sel de déneigement, il est responsable de nombreux inconvénients, des douleurs ou des irritations voire des intoxications si votre meilleur ami en ingère en se léchant.
Les gros amas de neige dans ses poils seront à enlever délicatement afin qu’ils ne dérangent pas ses déplacements ou qu’il ne les grignote pour s’en débarrasser.
Pensez aussi à le protéger du froid en lui faisant porter un manteau s’il est âgé, fragile, très mince, avec peu de poils ou simplement qu’il a tendance à la frilosité.
Enfin, de la même manière que nous, il peut être dérangé par la réverbération du soleil sur la neige, il est donc conseillé de ne pas éterniser son séjour en plein soleil sur le manteau blanc.

 

SOS comportementaliste

Sylvie m’a envoyé un message me demandant pourquoi tant de chiens sont trouvés dans les rues de nos villages alsaciens, et s’en insurge légitimement.

Il est vrai qu’il est questionnant de voir des animaux errer, perdus ou tout simplement fugueurs sans que l’on voie les maîtres inquiets les chercher intensément. Les dangers sont pourtant nombreux, pour eux comme pour les passants, les enfants, les automobilistes, les autres chiens croisés lors de leurs pérégrinations.
On ne peut que rappeler aux propriétaires indélicats qu’ils sont responsables de ce qu’ils ont apprivoisé (Antoine de Saint Exupéry ne dirait pas le contraire).
Il leur revient de faire le nécessaire pour que les clôtures soient bien hermétiques et les portes fermées.
Bien entendu, les promenades, contacts affectifs, jeux et occupations font partie des obligations envers les animaux domestiques, le fait de les empêcher de divaguer ne signifie pas qu’il faut négliger pour autant leurs besoins d’activités physiques et de rencontres avec les humains et des congénères. Il s’agit simplement de trouver un équilibre entre le respect de leurs réalités de chiens et les contraintes quotidiennes de leurs gardiens.
Merci pour eux et bon amusement dans la neige !

 

Laurence Bruder Sergent

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurence Bruder Sergent (Vox Animae)
commenter cet article

commentaires