Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

7 mars 2016 1 07 /03 /mars /2016 07:19

Béatrice se fait du souci car son adorable Typex présente des comportements qui la déstabilisent.

Alors qu’il se comporte comme gentil chien en promenade, dans la rue et lorsqu’il est en visite chez des amis, il se transforme en tyran à l’intérieur de la maison. Montrant les dents dès que Béatrice lui demande de laisser la place car il se pose sans cesse dans son passage, il grogne aussi pour obtenir des morceaux de son fromage et attrape le câble du fer à repasser quand elle s’attarde sur l’excitante tâche domestique.

Le sens de ces attitudes

Les attitudes que décrit Béatrice font penser à un animal qui surveille sa maîtresse et veut exercer son contrôle sur tout ce qu’elle fait. Il est plus aisé pour lui de s’adonner à une telle vérification lorsqu’il y a une seule personne à encadrer, tandis qu’à l’extérieur ou dans un nouvel environnement les stimulations sont tellement nombreuses qu’elles dépassent ses capacités de gestion. C’est peut-être pour cela qu’il est adorable dehors et tyrannique à l’intérieur. Contrairement à ce qu’a imaginé Béatrice, son Typex est davantage un sujet omniprésent et excessif qu’un toutou bipolaire.

Pour ré équilibrer la situation

Mon conseil pour retrouver une qualité relationnelle consiste à appliquer le modèle du leadership. Il s’agit de montrer à Typex qu’il ne lui est pas permis d’être aussi possessif et qu’elle va reprendre la gestion des évènements quotidiens. Lorsqu’il aboie devant pour obtenir des friandises, il va devoir attendre. Pour les croutes de fromages aussi, elles lui seront données dans sa gamelle, après que sa maîtresse ait elle-même terminé son repas. Des barrières de sécurité seront mises dans les pas de portes afin que Typex ne puisse plus la suivre partout, et il sera installé en périphérie lorsque Béatrice s’occupe de son linge ou de n’importe quelle tâche quotidienne.

Les apprentissages de Typex

Par ces quelques petits aménagements et surtout un fléchissement dans la tolérance extrême de Béatrice envers son chien, Typex fera l’apprentissage qu’il ne peut plus superviser tout ce qui se passe dans une journée car quelqu’un d’autre s’en charge à sa place. Il n’aura plus le pouvoir et devra laisser la place plutôt que de systématiquement l’occuer. Il va peut-être manifester de la résistance et c’est pourquoi l’inflexibilité et la persistance de Béatrice feront toute la différence.

Adapter les techniques à chaque chien

Si la technique du leadership fonctionne pour Typex, il est utile de savoir qu’il existe de multiples manières d’agir lorsque l’on se trouve face à un chien dont les comportements nous dérangent. On peut aller jusqu’à dire qu’il y a autant de façons de faire que de chiens, puisque seule la personnalisation amène des résultats probants et pérennes.

Laurence Bruder Sergent

www.vox-animae.com

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurence Bruder Sergent (Vox Animae)
commenter cet article

commentaires