Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

23 juin 2016 4 23 /06 /juin /2016 10:01

Dans notre dernier article, nous évoquions l’élevage de chiens de race comme lieu possible d’acquisition. Passons à présent les autres possibilités en revue.

Nous l’avons déjà écrit à plusieurs reprises dans ces pages, les salons de ventes en masse de chiots ne sont vraiment pas à considérer. Outre les conditions de naissance et de croissance impossibles à tracer, imaginez les états psychologiques des animaux séparés de leurs environnements et maintenus de longues heures dans des cages ou des voitures durant le trajet depuis l’élevage. Ils sont plus à plaindre qu’à envier.

Privés de stimulations s’ils sont enfermés ou à contrario envahis d’odeurs, de sons et de visions intenses lors des ouvertures au public, leurs émotions s’en ressentent et impactent invariablement leurs adaptabilités futures.
Les animaux vendus dans des animaleries sont soumis aux mêmes contre-indications : le bien-être et le respect de leurs besoins éthologiques ne font pas partie des considérations économiques à tout prix, des revendeurs.
Il est donc conseillé de passer son chemin pour s’éviter les invariables problèmes plus tard.

Les refuges et les associations

Contrairement aux idées reçues, les associations de protection des animaux accueillent aussi parfois des portées de chiots en recherche de nouveaux foyers. Les conditions peuvent être bonnes si les petits restent ensemble et avec leur mère, et s’ils ont la possibilité de rencontrer des humains fréquemment. Socialisés et stimulés correctement, ils ont tout à fait le potentiel pour être de parfaits chiens de compagnie plus tard.
N’hésitez pas à vous renseigner dans les refuges de votre région, votre nouveau meilleur ami vous y attend peut-être et il peut vous combler pour les prochaines années.

Les particuliers

Dans la mesure où vous n’avez pas d’attente particulière quant à la relation que vous voulez nouer avec votre compagnon à quatre pattes à part un ami équilibré et fiable, un chiot né dans un environnement familial pourrait vous correspondre. Si vous cherchez une compagnie à l’intérieur de votre habitation et que les petits vivent dans le logement, l’un d’entre eux sera certainement heureux chez vous puisqu’il connaitra bien ce contexte. Par ailleurs il est conseillé de chercher un endroit qui soit proche de votre propre milieu de vie extérieur en termes de stimuli sensoriels. Si vous résidez en ville, il serait bon que les agitations citadines ne soient pas une nouveauté inquiétante pour l’individu qui a grandi dans une ferme vosgienne. A l’inverse dans le cas où vous habitez en campagne, le lieu d’acquisition devrait être similaire pour permettre au nouveau venu de s’habituer sans trop de stress chez vous. Pensez à poser de nombreuses questions pour vous assurer que vous pourrez proposer à l’animal une belle vie à vos côtés, et inversement !

Vos attentes et vos obligations

Si vous vous destinez aux expositions canines ou à certaines activités sportives nécessitant d’avoir un individu précis, vos choix seront à faire en conséquence. Un animal de race pure avec des papiers qui l’identifient auprès des instances règlementaires est souvent exigé dans les concours, vous devrez donc vous concentrer sur des naisseurs qui proposent ce type de chiots.

Pour terminer ne perdez surtout pas de vue que votre chien deviendra ce que vous en ferez. Votre investissement pour son éducation, sa santé et son bien-être ne sont ni mesurables, ni quantifiables, ni insignifiants !

Laurence Bruder Sergent

www.vox-animae.com

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurence Bruder Sergent (Vox Animae)
commenter cet article

commentaires