Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

1 août 2016 1 01 /08 /août /2016 10:08

Parce que la saison n’est pas faite que de joies pour votre chien, nous nous intéressons aujourd’hui aux dangers que l’été peut véhiculer pour lui.

.

Votre rythme estival a certainement impacté son quotidien : les promenades sont raccourcies ou allongées selon le temps dont vous disposez, parfois déplacées pour fuir les températures caniculaires, les parties de jeux intègrent l’élément liquide, les barbecues entre amis se multiplient. Lors de vos sorties, il fait des rencontres et découvre des originalités dans l’environnement spécifique de votre nouvel agenda.
Tous ces changements de bon augure pourraient faire penser que votre chien adorera l’été à vos côtés.
Cela n’est pas totalement exact, des inconvénients réels sont aussi à anticiper.

.

Les risques majeurs pour lui

Malgré toutes les campagnes de communication dans les médias, pourtant réitérées chaque année, il se trouve encore des personnes pour abandonner leurs animaux aux moments des départs en vacances. Les moyens existent pourtant afin de les faire garder et l’argument des finances ne tient pas longtemps : si l’on est capable de dépenser pour ses propres congés, il est possible de budgétiser pour lui aussi.
Pas de tolérance pour la mauvaise foi, car « nous sommes responsables de ce que nous avons apprivoisé ».

.

Victimes de la chaleur

Là encore les informations sont dispensées partout, sur les réseaux sociaux, dans les salles d’attentes des vétérinaires et même aux vitrines de certains commerces, mais il y a encore des animaux victimes de la canicule : laissés pour quelques instants dans un véhicule qui se transforme en four, ils perdent la vie dans des conditions de souffrances innommables.
Tout aussi risqué pour eux, le fameux coup de chaleur qui peut mettre leurs existences en péril, même dans le jardin ! La déshydratation par manque d’eau et de rafraichissement ou la noyade sont encore trop fréquents.
Moins grave mais douloureux tout de même, les brûlures des coussinets et la lumière aveuglante du soleil qui se projettent sur leurs rétines. Nous portons des couvre-chefs et des lunettes de soleil, pas eux !

.

Liés à la saison et aux régions

Selon la région dans laquelle vous résidez, les tiques, chenilles processionnaires, aoutats, vipères, guêpes, méduses et autres animaux locaux peuvent faire d’eux des victimes de leurs piqûres. Certaines plantes s’avèrent toxiques à plus ou moins grande échelle, de même que leurs antiparasitaires et engrais : attention aux intoxications liées à l’ingestion de produits inadaptés à leurs estomacs. Les herbes sèches et épillets peuvent irriter la peau ou pénétrer dans les organismes. Le sable, le sel de mer peuvent irriter, de même que le vent : mieux vaut éviter de les laisser sortir la tête par la fenêtre de la voiture lorsque vous roulez. D’ailleurs, nous avons le devoir d’attacher nos animaux en déplacement : ils sont aussi victimes des accidents de la route.

Vous l’aurez compris, une vigilance accrue et l’adresse d’un vétérinaire à proximité s’imposent. Le respect de toutes ces précautions amènera certainement un été ressourçant !

.

Laurence Bruder Sergent

 

Les dangers de l’été

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurence Bruder Sergent (Vox Animae)
commenter cet article

commentaires