Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

26 mars 2017 7 26 /03 /mars /2017 17:12

Que l’on soit des adeptes convaincus ou des résistants affirmés, chacun a un avis sur la question de l’habillement de nos chers compagnons. Passons en revue les arguments avancés le plus fréquemment.

.

Tout le monde a déjà visionné les images trouvées sur l’internet montrant des chiens vêtus de déguisements les plus improbables les uns que les autres. Parfois il s’agit de se faire simplement plaisir en habillant son toutou comme Cendrillon ou Superman sans voir les conséquences désagréables sur son bien-être et le respect de sa nature. C’est même une preuve d’amour pour certains acheteurs compulsifs qui peuvent ainsi donner une touche d’originalité à leurs meilleurs amis, les rendre uniques et leur prouver leur attachement ! Reconnaissons aussi qu’il s’agit clairement de leurrer sa conscience en se disant que l’on est les meilleurs maîtres du monde, que nos compagnons sont ainsi choyés et  que grâce à nous ils seront plus heureux.

.

Les sceptiques

.

Les défenseurs de l’authenticité disposent d’un panel de raisonnements pour appuyer leurs rejets de tout apparat vestimentaire : la nature n’a pas besoin de se grimer, les chiens doivent conserver leurs instincts, les animaux ne sont pas des humains, la superficialité esthétique ne concerne pas davantage nos amis à quatre pattes qu’une élection présidentielle humaine aussi rocambolesque fusse-t-elle.
Poussant l’argumentation il sera avancé que des modifications morphologiques même momentanées ne sont pas sans répercussions pour la pauvre bête qui ne peut plus communiquer avec ses congénères, est défavorablement empêchée de vivre sa vie normalement, est gommée dans son animalité. J’approuve évidemment le parti pris et j'ajoute que l'avis du premier concerné ne peut lui être demandé, le rendant encore plus passif voire victime.

.

Vraiment pas besoin ?

.

Au-delà du côté désolant de certaines frénésies qui amènent à tous les excès, il est tout de même nécessaire de se poser un certain nombre de questions quant à la nécessité de répondre aux besoins de nos chiens.
Il y des races adaptées à l’hiver et d’autres à l’été. Un frêle lévrier a clairement besoin d’un soutien épais pour ne pas trop souffrir ! Et celui dont le poil ne l’isole pas de la pluie ou de la neige, n’a-t-il pas non plus le droit d’obtenir une sécurité grâce à l’intervention humaine ?
Pour son confort et le nôtre, une cape de pluie lui évitera d’être trempé jusqu’aux os et de ramener des litres d’eau sous notre toit.

.

Tant de cas particuliers

.

Pensons aux chiens âgés ou malades pour qui nous avons le devoir de leur éviter de dépenser encore plus d’énergie à maintenir leur température corporelle alors qu’ils sont déjà en difficulté physiologique.
Pour les allergiques un maillot permettra de réduire les grattages en cas de démangeaisons.
Pour les promenades de nuit un gilet fluorescent peut augmenter la sécurité, de même qu’une cape pour signifier ostensiblement le métier du chien d’assistance qui accompagne la personne en situation de handicap.
Un animal craintif ou réfractaire aux contacts indiquera grâce au foulard jaune à la réputation naissante son désir de ne pas être approché.
Les chaussons isolant les coussinets du sel de déneigement ou du bitume brûlant ne sont pas à exclure non plus.
Le chien sportif peut porter un gilet chauffant pour aider à la récupération après l’effort ou concourir à l’échauffement au travail.

L’habit peut donc avoir une fonction utilitaire pour les organismes canins ou identitaire pour nous. Tant qu’il n’empêche pas les comportements naturels et les échanges entre chiens, l’idée ne doit pas être exclue sans réflexion préalable.

.

 

Laurence Bruder Sergent

www.vox-animae.com

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurence Bruder Sergent (Vox Animae)
commenter cet article

commentaires