Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 14:00

Comment choisir son chien dans un refuge ?

Nous parlions dernièrement du choix d’un chiot dans une portée, chez un éleveur ou un particulier dont la chienne a eu des petits. Intéressons-nous aujourd’hui à un autre lieu d’adoption : les refuges.

 

Vous venez d’arriver sur le site et faites un tour, accompagné ou non par le personnel, dans le chenil ou autour des boxes, où des chiens attendent une nouvelle famille. Soudain, il en est un qui frappe votre cœur. Peut-on se fier au seul coup de foudre, ou risque-t-on des déconvenues ?

 

 

Spécificités des refuges

C’est la caractéristique propre aux refuges : les animaux qui s’y trouvent ont déjà vécu avec un autre propriétaire, mais des raisons de mauvaise cohabitation, de comportements incompris, ou des circonstances de vie des propriétaires qui évoluent, provoquent l’abandon. Il y a aussi les chiots trouvés dans la rue, ou « déposés » comme des poubelles aux portes des associations de protections animales.

Tant d’éléments sont inconnus, que l’expérience et l’observation du personnel sont alors primordiales pour identifier les possibles traits qui ne seraient pas compatibles avec votre quotidien.

 

 

Trouver l’adéquation Homme-Chien…

De la même manière que lorsqu’il s’agit de choisir une race de chien, il ne faut jamais négliger de mettre en relation votre rythme de vie avec les besoins connus de l‘animal. Un chien qui ne contrôlerait pas la puissance de sa morsure ne doit pas être placé dans un milieu avec des enfants. Celui qui montre une peur excessive à toute nouveauté verra son angoisse multipliée s’il arrive en centre-ville ou règnent stimulations et bruits en permanence.

Les salariés et bénévoles vivent quotidiennement avec les pensionnaires, ils sont donc de très bons conseils sur les tempéraments et manies de chacun. Demandez-leur si celui qui vous attire s’entend avec les chiens, les chats, les enfants, les hommes et les femmes, les personnes âgées ou handicapées… si cela fait partie de votre environnement! Il est inutile de questionner sur la tolérance à une personne qui se déplace avec un fauteuil roulant, si les rencontres avec ce type de public est réduit à l’exception. A l’inverse, si vous habitez à côté d’une école, il est indispensable, pour vous, que les agitations des jeunes humains soient supportées par le chien.

 

 

Propres à votre rythme de vie

On évitera de prendre un très grand chien, bien lourd, si on a l’habitude de faire une heure de jogging tous les soirs. Et pour cause : il ne pourrait pas vous suivre dans votre activité favorite ! De même, si votre emploi du temps est surchargé ou que vous êtes casanier, un chiot qu’il faudra socialiser ne pourra répondre à vos attentes. Pensez-y, car les retours dans les refuges pour causes d’incompatibilité ou de manque de préparation ne sont malheureusement pas rares.

 

 

 

Laurence Bruder Sergent

www.vox-animae.com

Partager cet article

Repost 0
Published by LBS
commenter cet article

commentaires

achat refuges Maroc 04/12/2012 12:42

merciiiii pour l'article !!!

achat refuges Maroc 04/12/2012 12:41

merci pour ce génail article de achat refuges Maroc

Luginbuhl 21/03/2012 22:33

Bonjour et merci de l'interêt que vous portez aux personnes qui vous lisent.
Quand je parle d'éducation,je cite uniquement le maitre.Je leur apprends simplement à décoder les signaux que leur chien envoie pour qu'ils se sentent à l'aise dans la communication homme chien.Le
assis couché ,si facile à obtenir d'un chien quand la confiance est réciproque,n'est qu'une simple démonstration visuelle pour redonner confiance au maître envers son compagnon."je comprends mon
chien et lui aussi" la confiance réciproque est faite.
Vous comprenez,madame,ce que je veux dire car vous parlez vous même d'incompréhension des codes sociaux dans votre article.
Très respectueusement.

LBS 22/03/2012 12:35



C'est donc que nous sommes d'accord :)



Luginbuhl 20/03/2012 12:04

Depuis très longtemps,j'observe se qui se passe dans les refuges.Des adoptions se font et beaucoup de chiens reviennent.Avec le refuge de Bellegarde sur valserine(Ain),nous avons décidé de rendre
obligatoire l'éducation pour les chiots et certains chiens atteints de lourdes sociophaties lors des adoptions.Ce système,unique en France,fonctionne très bien.La relation homme animale se créée
pas à pas lors des cours et des conseils sont donnés par téléphone ou par courriel le temps qu'il faut.J'ai proposé des cours à de nombreuses personnes qui venaient abandonner leur chien.Certaines
ont accepté.Pour ces dernières l'abandon a été évité et il n'en sera plus jamais question.A quand l'éduction obligatoire pour tous les canidés.C'est pas faute d'avoir fait de nombreux courriers au
président de la république et ministères concernées.

LBS 21/03/2012 17:45



Bonjour,


et merci pour votre commentaire.


Pour ma part je ne pense pas que le dressage (éducation / conditionnement selon le mot que vous préférez) soit la seule réponse possible, ni que ce soit la panacée. Quand une relation entre un
propriétaire et son chien est défectueuse, il faut parfois plus que des "assis/coucher" pour rétablir une cohabitation heureuse. Que le chien ne tire plus en laisse ne changera rien au fait qu'au
domicile, on lui interdise tout (ou rien !) ou qu'on lui propose des conditions de vie en opposition à ses besoins biologiques !


Il n'en reste pas moins que toute initiative visant à réduire les abandons est à encourager (si c'est fait dans le respect émotionnel de chacun) !


Bon courage et bonne continuation,