Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

3 septembre 2010 5 03 /09 /septembre /2010 09:37

Il a fait ses besoins chez nous

 

Qu’il est détestable de rentrer chez soi et de trouver une trace laissée par Médor sur notre beau canapé !

 

Avant de perdre son calme, il y a lieu de se demander ce qui a pu se passer pour que notre chien, d’habitude parfaitement propre, se soit lâché aujourd’hui.

L’aspect de la déjection, si elle parait anormale par rapport à d’habitude, nous permettra de constater qu’il était dérangé. Le vétérinaire pourra alors être contacté pour s’assurer que les choses rentrent dans l’ordre rapidement.

 

Où, quand, pourquoi ?

 

Toujours dans l’optique de mener notre enquête, on s’intéressera à la localisation du « délit ». La signification ne sera pas la même s’il a fait ses besoins devant la porte de sortie, dans la chambre à coucher de l’enfant ou sur le fauteuil préféré de ses maîtres. On trouvera un début d’explication et pourquoi pas, des circonstances atténuantes à l’animal selon les cas, par exemple en cas de dépassement de ses horaires de sorties.

Le moment aussi a son importance : Milou a-t-il été perturbé ? Ses repères spatio-temporels ont-ils été chamboulés récemment, un nouveau membre vient-il d’arriver dans la famille ? Y avait-il un orage violent, des travaux dans l’immeuble, un camion qui passait bruyamment dans la rue ? autant de possibilités qui peuvent générer des éliminations émotives : contrariété, frustration, solitude, détresse… ce qui nous parait être un détail peut revêtir un aspect conséquent pour un chien qui n’y est pas préparé ou qui est fragile émotionnellement.

 

Comment et dans quel but ?

 

Parfois certains chiens doivent avoir recours à de véritables stratégies pour aller au bout de leur intention. Utiliser un obstacle pour monter plus haut et atteindre la table sur laquelle déféquer, sortir la chaussure du meuble dans laquelle uriner, ouvrir la porte de la pièce fermée pour accéder au lit… ils ne se découragent pas facilement. D’autre part, dans le cas de propriétaires partant de longues heures, ils ont le temps de mettre en œuvre différents essais pour arriver à leurs fins !

Il y a toujours une explication à ce comportement éliminatoire indésirable. Mais cette raison n’est pas toujours accessible aux humains (sauf dans le cas d’un problème de santé), qui ne raisonnent pas de la même manière. Outre les hypothèses indiquées plus haut, il peut s’agir de déstabilisation ponctuelle amenant à une perte d’équilibre émotionnel de l’animal, de frustration de ne pas avoir obtenu ce à quoi il s’attendait, ou de contrariété de voir son propriétaire s’en aller, entre autres ! En tous les cas, si l’on part du principe que tout comportement a valeur de message (conception défendue par l’école de communication de Palo Alto), il ne faut pas sanctionner avant d’avoir suffisamment porté son attention sur les causes possibles, surtout si elles se répètent. Lui mettre le nez dans son urine vous défoulera peut être, mais c’est un acte de brutalité inutile envers l’animal, qui ne comprend rien à ce geste. Mieux vaut essayer de comprendre, pour éviter la répétition.

 

Laurence Bruder Sergent

www.comportement-canin.com

Partager cet article

Repost 0
Published by LBS
commenter cet article

commentaires