Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

22 juillet 2010 4 22 /07 /juillet /2010 12:39

Il ne m’écoute plus quand il croise un autre chien

 

Une autre facette des sorties avec son meilleur ami est dévoilée cette semaine, par la comportementaliste Laurence Bruder Sergent.

 

La contrariété peut nous gagner lorsque l’on aperçoit au loin un chien en liberté, et que l’on est soi-même en train de cheminer avec son animal. Va-t-il y avoir à la clef une interminable partie de bonds, jappements et poursuites, des aboiements de peur, une fuite ventre à terre de notre Milou ?

Ecartons de cet article le cas de figure où les chiens se montreraient menaçants l’un envers l’autre, pour nous centrer sur une rencontre amicale. 

« Je ne l’intéresse plus quand il voit un autre chien », entend-on de la bouche de nombreux propriétaires.

 

Il m’aime moins que les autres chiens ?

Certes, il ne revient pas facilement à votre appel, car il est intégralement concentré sur son vis-à-vis, momentanément. La présence d’un compère lui est en effet précieuse et bénéfique. Partageant les mêmes codes sociaux de fonctionnement et de comportement, son semblable lui ressemble plus que vous.

Il ne joue pas de la même manière avec lui, ses communications (sonores, posturales, mimiques et regards, marquages…) ne sont pas aussi significatives pour vous que pour son congénère. Même ses avertissements et ses soumissions sont mieux identifiés par un autre chien.

Pour autant il n’y a pas lieu de conclure qu’il préfère la compagnie d’un autre chien à la vôtre, il vous est attaché en premier lieu. Il n’y a que vous qui connaissez son caractère, ses qualités et ses manies et c’est finalement avec vous qu’il repartira.

 

Que faire ?

Si votre chien est sociable et que les circonstances s’y prêtent, il y a tout lieu de laisser les deux animaux partager un moment en liberté surveillée. Ayant pu l’un et l’autre s’adonner à un échange qui les satisfait pleinement, ils seront plus coopérants lorsqu’il sera temps de partir (à condition qu’on leur en ait laissé la possibilité quelques minutes). A l’inverse, plus on les retient et les empêche d’aller voir leur vis-à-vis, plus ils vont tirer pour le rejoindre.

Communiquer olfactivement est indispensable (voir article du 11 juillet) mais n’est pas suffisant pour le chien : vous n’aimeriez pas sentir tous les jours un parfum enchanteur, avoir une fois l’occasion d’y goûter et qu’elle vous soit refusée…aussi est-il souhaitable, lorsque les circonstances se présentent, de saisir cette chance pour offrir quelques moments d’amusement à votre chien, avec un autre chien.

 

Laurence Bruder Sergent

www.comportement-canin.com

 

Dans quinze jours, conseils pour gérer une rencontre tendue avec un autre chien

 

Partager cet article

Repost 0
Published by LBS
commenter cet article

commentaires