Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Articles Récents

15 avril 2011 5 15 /04 /avril /2011 08:11

Mon conjoint ne veut pas de chien

 

Vous avez très envie d’accueillir un chien dans votre foyer, mais votre conjoint n’est pas du même avis ? Notre comportementaliste nous propose quelques éléments de réflexion. 

 

Il n’est pas judicieux d’enjoliver la réalité juste pour faire peser la balance de votre côté, si c’est vous qui avez envie d’un chien. L’accord obtenu de la sorte ne serait pas tout à fait une décision mûrement réfléchie mais un choix effectué à partir d’informations partiellement délivrées. Et tôt ou tard, ce genre d’acceptation se retourne contre ses auteurs…

 

A savoir

Chaque chien a son caractère propre qui ne correspond pas forcément à ce qu’indique la fiche technique de la race. Dans tous les cas, même avec un chien croisé, plusieurs engagements seront nécessaires. Ce que votre partenaire appelle peut-être, judicieusement, des « contraintes ».  

Il est vrai que les plus fortes envies, les rêves ruminés parfois pendant des années, peuvent être malmenés par des considérations plus terre-à-terre. Il faut un budget pour couvrir les frais du quotidien (nourriture, équipement de base, soins vétérinaires) et les dépenses exceptionnelles (assurances, intervention en cas d’accident, cotisations dans un club ou une association sportive, gardiennage durant les vacances, etc.). Un chien doit être promené tous les jours, éduqué, rendu sociable avec ses congénères et avec les humains. Il a besoin qu’on lui consacre du temps, qu’on lui propose des activités d’occupations mais aussi sportives, selon sa nature et son âge. Ses poils peuvent sentir fort ou tomber sur vos tapis, ses pattes sales de retour de sortie sous la pluie laisseront des traces sur votre beau parquet, bref le chien est susceptible de poser problème en terme d’hygiène dans la maison et de modification du quotidien.

 

Avoir conscience de la réalité

Peut-être votre conjoint récalcitrant a-t-il lui-même conscience de tous ces paramètres et c’est ce qui le fait reculer. Il est bon de se demander si par hasard, compte tenu de votre mode de vie, ce ne serait pas lui (ou elle) qui aurait raison…

Quel que soit le choix final, prendre un chien ou pas, il y aura des frustrations avec lesquelles l’un des partenaires devra composer.

 

 

Laurence Bruder Sergent pour les DNA

www.comportement-canin.com

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by LBS
commenter cet article

commentaires